Publié lefévrier 1, 2016
3

Menuiserie, ébénisterie : acheter du bois à Antananarivo

bois Antananarivo

Meubles, portes, fenêtre ou charpentes, le bois est beau, chaleureux et écologique dans la mesure où sa gestion est inscrit dans une démarche de développement durable. Le bois est toujours à la mode car il s’adapte au mode ou la fait selon. Mais où et comment acheter du bois à Tana ?

Le bois à Madagascar.

Madagascar et le bois, c’est une grande histoire d’amour dont les acteurs sont des espèces endémiques de grande qualité et uniques au monde. Traditionnellement, les maisons n’étaient construites qu’en bois. La pierre réservée aux morts. Pour vivre, il fallait du vivant. Le bois, c’est la vie.

Bien sûr, Madagascar est confronté à deux fléaux contemporains : la déforestation sous toutes ces formes et le « reboisement » en espèces importées, envahissantes et destructrices de la biodiversité comme l’eucalyptus. Un fléau nécéssaire selon certains, que l’on risque de payer très cher.

Les bois à Madagascar.

Les bois malgaches sont généralement classés en plusieurs catégories : les bois précieux, comme l’ébène, le bois de rose ; les palissandres, varongy, arofy et d’autres essences comme le Vintanina ou le Vory. Sur le marché, on trouvera deux grandes catégories : les essences nobles, plus cher, et les bois ordinaires, plus abordable, essentiellement de l’eucalyptus ou du Ramy (Aramy).

Bien sûr, les bois ordinaires sont les plus couramment utilisés. On les trouvent chez tout les marchands de bois de Tana. Le prix plus accessible en est la cause. La qualité, par contre, est nettement inférieure. Bois moins durables, moins résistants, à la veine plus grossière. Ils servent à tout avec plus ou moins de bonheur. Le pin commence à s’imposer doucement, à ceci prêt qu’un meuble en pin à Madagascar sonne aussi faux que le chant d’une huitre dans un orchestre de musique classique.

Acheter du bois à Tana.

Les marchands de bois se trouve à presque chaque coin rue ou presque. On les reconnait facilement avec leurs grands bois-ronds qui dépassent de faibles palissades qui semblent toujours prêtes à s’écrouler. Mais rencontrer les bonnes essences, il faut aller à Andravohangy et chercher un peu, ou connaître un des rares marchands de la capitale qui les propose.

Pour Andravoahangy on vous mènera rapidement vers la gare routière. Ici, c’est le domaine de Mme Malala. C’est ici que vous aurez le plus de choix et de stock. Une autre alternative se trouve en face de Somacou, après Analamahitsy.

Pour le choix, c’est relativement simple : bois ordinaires (eucalyptus ou ramy) et palissandre. Pour les amateurs d’essences plus originales : varongy, vintanina, sohihy.

Couleurs et qualités : faîtes votre choix.

Ci dessous, un classement des meilleurs bois généralement vente dans la capitale, du bon au top, en terme de durabilité et résistance.

  1. Varongy : d’une couleur presque brun clair marqué d’une teinte verte, suivant l’espèce : varongy mainty (noir), Varongy fotsy (blanc) et Varongy mavo (jaune). Se travaille facilement, d’un beau poli, il est traditionnellement utilisé pour les portes en fenêtres en menuiserie depuis un siècle. Attention : il n’est pas d’une grande durabilité et doit donc être bien traité pour le protéger.
  2. Vintanina : le calophyllum, rien de moins ! Un must d’une couleur blanche à rosé avec un très beau poli. Presque mieux considéré par les connaisseurs que le palissandre trop commun. Tant de qualité qu’il est utilisé pour presque tout : ébénisterie, menuiserie extérieure ou intérieure, … charpente lourde ou parquet… et même en construction navale ou pour les piles de ponts en contact avec le sol et l’eau. Non imprégnable et très résistant aux insectes, il est tout de même classé par les experts en moyennement durable et déformable. Il faudra donc en prendre soin : traitement et séchage (supérieur à 9 mois conseillé pour des sciages supérieurs à 40 mm).
  3. Les palissandres. Oui, « les ». Il y en a plusieurs (le Bois de Rose est une variété de palissandre). L’espèce généralement trouvé sur le marché est les Dalbergia ou Maniry. D’un beau poli de couleur brun-rouge ou violacet, il est d’une durabilité et résistance exceptionnel. C’est le bois malgache par excellence. Utilisé dans tout et pour tout… parfois même gâché, au vu du parc qui est de plus en plus en faible et aux longues années qu’il faut pour faire un arbre.
  4. Le sohihy. Le dur des durs. D’une couleur crème à jaune clair. Durabilité et résistance au top au point qu’il utilisé pour toutes les applications, de l’ébénisterie la plus fine aux ossatures, moulures, lambris ou marqueterie. Un top must pour les amateurs de bois clair. Très beau poli, mais assez difficile à travailler.

Les prix.

Acheter n’est pas forcément simple. Les prix sont relativement les mêmes partout, mais le souci se pose sur la taille des morceaux proposés. Ce problème vous obligera à changer votre fusil d’épaule. Vous ne pourrez pas faire des poutres en palissandre par exemple, parce qu’il n’est vendu quasi exclusivement qu’en planche de 40 à 45 mm d’épaisseur pour une longueur de 4 mètres environ. Impossible d’en faire un chevron de 7 cm par exemple.

Les bois ordinaires sont souvent vendu en « bedara ». Un bloque de bois qui permet presque toutes les utilisations sauf dans la longueur.

Le vintanina ou le varongy peuvent être trouvé sous forme de grand bloque carré d’environ 20 cm sur 20 pour une longueur de 5 à 6 mètres.

Prix constatés en janvier 2016 :

Prix sous réserve d’erreur, non contractuels,

Ramy :
  • 1 bedara de 3 m x 12 cm x 30 cm : 110 000 Ar.
Vintanina :
  • 19 cm x 8 pour 5,5 m : 120 000 Ar
  • 20 cm x 20 pour 6 m : 240 000 Ar
bois vintanina

Vintanina

Palissandre :
  • 4 m x 4 cm x 28 cm ou 3 m x 4 cm x 38 cm : 125 000 Ar.
palissandre Madagascar

Planches de palissandre de 45 mm d’épaisseur

Sohihy :
  • 30 cm x 13 cm x 4 m : 125 000 Ar.

Il vous faudra rajouter le prix du transport (charette ou baché). La découpe à la machine. Le polissage. Le traitement au Xylophène ou Axton. La lazure ou le vernis suivant votre choix. Et le menuisier, bien sûr.

scierie-polissage

Atelier de découpe du bois

À vous de jouer pour vous faire plaisir. Ne gâcher des bois rares pour faire de vulgaires objets mal réalisés, genre chaises ou tables basiques en palissandre que l’on trouve sur les marchés gasy. Et ne prenez pas un sohihy ou un vintanina clair pour le badigeonner d’un vernis brun foncé, voir pour le peindre. Privilégiez les lazures incolores pour garder toutes les qualités esthétiques de l’essence.

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

3 Commentaires pour cet article

  • Bonjour

    Une société d’aquaculture de crevette OSO Farming , Nous cherchons à fabriquer des cadres en bois . Pourriez vous indiquer N° tel ou adresse – ou nous rappeler sur 0320360005 .
    Avec nos remerciements

  • Fabiotis Déc 21ST, 2016

    Bonjour! Je possède des planches de environ 5cm de hauteur de environ 2 mètre en palissandre prix très abordable.
    Contacte : 034 05 405 02 , Mr Fabiotis.

  • Roi Christophe Avr 04TH, 2016

    Bonjour
    J’ai une pièce en bois à faire ! C’est pour le montant de deux portes inversées dans leur ouverture
    Auriez vous une adresse mail pour que je vous envoi le schéma de cette pièce ?

Ajouter un commentaire